L’éducation aux médias, quels enjeux, quelles perspectives ?

À l’occasion de la sortie du n°4 de Jeunes et Médias, les Cahiers francophones de l’éducation aux médias, consacré à l’éducation aux médias dans le monde, une conférence internationale est organisée le 17 décembre 2012 : « L’éducation aux médias, quels enjeux, quelles perspectives, regards croisés entre la France et le Canada » avec Geneviève Jacquinot (Professeur émérite de l’université Paris 8) et Jacques Piette, (Professeur des universités à l’université de Sherbrooke au Québec).

Au Canada, l’origine de cette préoccupation vient du monde associatif, plus précisément de mouvements religieux dont les valeurs étaient parfois mises à mal par les médias. Le cercle universitaire s’en est saisi plus tard et sous un angle plus « technique » de manipulation d’objets médiatiques. Le système éducatif canadien a plutôt produit un ensemble d’« Éducations à » (éducation à la citoyenneté, éducation à l‘image, …) qu’une réponse plus globale. En France, c’est au contraire le monde de l’éducation qui est à l’origine de cette réflexion.

Pourtant Geneviève Jacquinot comme Jacques Piette font les mêmes constats et regrettent tous deux la superficialité de cette démarche dans les systèmes éducatifs français et canadien. Il y a peu de formations réelles et distanciées alors même que les étudiants d’aujourd’hui font montre de peu de pensée critique même au niveau universitaire. Le mythe des digitale natives avec lequel il faut finir est là encore cité : il n’y a pas de compétences spontanées, c’est illusoire ! Les potentialités qu’offrent les nouveaux médias ne pourront pas être exploitées sans une éducation ad hoc.

Alors faut-il en faire une discipline à part entière afin qu’elle bénéficie d’un créneau réservé ?
Ni Geneviève Jacquinot ni Jacques Piette ne souhaitent aller dans cette direction. C’est pour eux une démarche transdisciplinaire, une méta-discipline qui devrait modifier l’ensemble du milieu scolaire et ne pas être cloisonnée dans une discipline ni remisée en annexe des cursus. Méta-discipline dans le sens où elle met en jeu la pensée critique, au cœur finalement de tous les apprentissages disciplinaires.

L’introduction du numérique n’a pas fait élargi l’horizon. Au contraire, on utilise des services, des technologies sans réflexions ni pensée critique. Ce chantier des nouvelles technologies devrait ouvrir non pas uniquement sur la maîtrise technique mais aussi la maîtrise sémantique et sociale. Nous ne sommes plus dans un système de transmission unique des connaissances. Ce constat rend nécessaire de repenser la totalité du système éducatif. Aujourd’hui chacun innove dans son coin sans changer le système, il faut apprendre à penser avec ces nouveaux dispositifs techniques et ces services.

Jacques Piette propose de partir de l’environnement culturel et médiatique des élèves pour le faire entrer dans les classes en s’appuyant sur les jeux et le travail collaboratif. La pédagogie doit s’appuyer sur les compétences des élèves même si elles sont parcellaires, s’appuyer sur ce qu’ils savent pour les faire bouger, pour pouvoir répondre aux questions qu’ils se posent sur la société. Il évoque la culture mosaïque faite d’éléments juxtaposés et dispensé par l’école parallèle [télévision, médias] face à la culture intégrée au développement de laquelle est vouée l’institution scolaire[1].

Il faut parvenir à dépasser la limitation actuelle de la démarche souvent réduite dans le système éducatif à une liste de checkup et au développement des pseudo-compétences qui ne débouchent pas sur l’émergence d’une réelle pensée critique ni ne modifient les comportements et l’attitude des élèves face aux médias. L’éducation aux médias reste encore malheureusement trop souvent un slogan. Travailler avec des cercles autres que celui de l’éducation peut représenter une piste puisque nous sommes entrés dans une société où les accès à la connaissance et à l’information sont multiples.

A l’écoute de cette conférence, il est clair que l’éducation aux médias soulève des problématiques similaires à celle du numérique. Faut-il en faire un enseignement à part entière en prenant le risque de les cloisonner ? Je suis aussi tentée de répondre négativement . Pourtant dans l’état actuel de leur enseignement, la distance entre le discours politique et la réalité du terrain est énorme et je ne vois rien qui à l’heure actuelle qui permette de la réduire.

Ces différents constats nécessitent plus que jamais l’ouverture d’un vaste chantier prospectif dont le maître mot reste la pensée critique.

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’éducation aux médias, quels enjeux, quelles perspectives ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s