Ecriture collaborative

Retour d’expérience sur les wikis.

Dans différents cours de ce master, il nous est demandé de produire des écrits collaboratifs dans des wikis. Dans l’enseignement secondaire, ce type d’écriture est parfois pratiqué dans le cadre de la classe où par groupe, les élèves produisent des textes avec une médiation orale qui régule leur écrit. Pour nous, cette écriture se fait sans modération ni médiation et sans réellement connaître les intervenants. L’exercice n’est pas évident. Par réflexe, certains signent leur production, beaucoup écrivent à la suite de l’existant sans oser intégrer. On accumule sans synthèse parce qu’il est très difficile d’intervenir sur le texte de quelqu’un qu’on n’identifie d’ailleurs pas toujours. Les questions de la légitimité et du consensus se posent sans qu’on ait moyen de les résoudre.

Pourtant, on peut lire dans des documents comme celui du Wiki d’EduTech sur l’écriture collaborative : « Il faut souligner la fréquence élevée d’écriture collaborative en entreprise plus de 85 % des documents sont issus d’un travail collaboratif ». J’ai travaillé pendant 18 ans en ingénierie informatique, secteur plutôt propice à ce type de démarches et des documents collaboratifs au sens où on le pratique dans ce master, je n’en ai jamais fait !  Beaucoup de documents sont écrits à plusieurs mains mais en « coopérant », avec des règles établies, des domaines d’expertises de chacun et un responsable qui régule, gère la cohérence et valide le résultat. Entre contribuer et co-écrire, la différence est énorme et la confusions souvent entretenue ou du moins présente : coopérer n’est pas collaborer !
Dans le wiki de Paris 5, on trouve une distinction qui me convient parfaitement :
Collaboration : « Travailler ensemble » : élaboration en commun d’une solution négociée et consensuelle.
Coopération :  « Opérer ensemble » : partage des tâches entre les différents participants et une mise en commun par juxtaposition des apports de chacun.

Il me semble que l’une des caractéristiques de l’écriture réellement collaborative est la recherche du consensus et donc un certain lissage où le saillant disparaît et où l’innovation trouve difficilement sa place. Cette forme n’est donc pas nécessairement indiquée en production (ou alors sur des espaces informels ou de recherche). C’est par contre un outil de co-construction des savoirs en apprentissage très efficace.

Pour compléter : un dossier sur les pratiques collaboratives de l’ENS de Lyon qui me semble intéressant. Définitions, typologies, ..

Publicités

5 réflexions au sujet de « Ecriture collaborative »

  1. Ping : Ecriture collaborative | Apprentissage collabor...

  2. Ping : Ecriture collaborative | Apprentice | Scoop.it

  3. Ping : Ecriture collaborative | TICE et langues | Scoo...

  4. Ping : Ecriture collaborative | Didactique , pé...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s