Veiller pour ne pas s’endormir !

Définition de l’AFNOR. Veille : Activité continue en grande partie interactive visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions.

François Guité, canadien, est l’invité du webinaire de ce soir. Il témoigne de l’évolution du sens de cette activité qu’il pratique depuis longtemps. Je suis tout à fait surprise d’apprendre que la notion de veille telle que nous la concevons chez nous et la place que nous lui consacrons est une spécificité française qui ne se retrouve pas dans le monde anglophone. Plusieurs définitions sont par exemple fournies par wikipédia en fonction des champs d’application alors que certains termes utilisés auparavant comme techwatch semblent avoir disparus chez nos voisins ! La notion de surveillance a été remplacée dans le monde anglophone par celle d’intelligence (toujours dans le sens anglais su terme) ou de monitoring.

François Guité lie aujourd’hui fortement la veille à l’apprentissage et aux réseaux. Veiller, ce n’est pas uniquement recevoir de l’information, c’est aussi la faire circuler. L’évolution la plus marquante est, aujourd’hui, la possibilité de collecter et de traiter automatiquement l’information avec de l’intelligence artificielle et des algorithmes mettant en œuvre une analyse sémantique. Ces traitements automatisés peuvent fournir à l’individu et à la communauté un retour filtré de l’information qui circule sur le web. Nous sommes passés de la surveillance à l’interprétation. Il ne s’agit plus de veiller à proprement parler mais de participer et d’interpréter davantage. Veiller, collecter et faire circuler, fait donc partie de l’acte d’apprendre. La technologie facilité aujourd’hui la collecte. La difficulté n’est donc plus d’accéder mais de comprendre l’information. Comment se fait-il que cette différence entre accéder et comprendre soit aussi nette ici et complètement éludée chez Michel Serres, mais c’est une autre question …

Pour Christine VAUFREY,  il ne s’agit plus de se protéger de cette surabondance, ni même de prétendre trouver LA bonne information mais de « nager avec le flux et ne pas essayer d’y résister alors commence l’apprentissage. J’aurais tendance à dire qu’il faut regarder le flux passer sous nos yeux et prélever ce qui nous convient. Différence dans la métaphore ou dans le sens ? Je suis peut-être encore dans une phase de protection …

Reste la question du sens ! Accumuler pour faire quoi ? Cette abondance qui créait paradoxalement ce sentiment de manquer toujours quelque chose parce que le flux ne s’arrête jamais. Il faut développer de nouvelles compétence et mettre en place des stratégie de filtrage par les outils et par les réseaux. Les gens, collectivement ou  individuellement, sont en général de bons filtreurs, nous dit-on. Il faut donc trouver les bons filtres, c’est-à-dire ceux qui nous conviennent. Christine Vaufrey s’interroge sur le résultat des filtres collectifs : conservent-ils le meilleur ou le plus populaire ? Je suis, pour ma part, persuadée qu’ils écrêtent le pire mais probablement aussi le meilleur.  Le temps reste un filtre très efficace auquel ne résiste pas l’information superficielle. Le temps que nous pouvons aussi nous accorder en sachant nous arrêter pour réfléchir et prendre du recul. Il me semble qu’il faut aussi accepter de faire des choix et renoncer individuellement à la pleine maîtrise. Lâcher prise finalement mais au sens zen !

Parmi les outils proposés par François Guité, je retiens pour les explorer plus tard Evernote (qu’apparemment j’utilise d’une manière très superficielle sur mon smartphone) pour le multimédia et le partage, IFTTT (If This Then That) pour automatiser des tâches sur le web et enfin ZITE, qui permet d’agréger et de filtrer automatiquement les informations des médias sociaux par auto-apprentissage (sur mobiles uniquement).

Webinaire passionnant, merci François Guité et Christine Vauffrey !

Un peu plus :
Diffuser les résultats de la veille avec les outils de « curation » : Scoop.it, Paper.li –  URFIST de Rennes

Veille et curation en vidéo – Article de Pierre Nobis sur Thot Cursus

Publicités

Une réflexion au sujet de « Veiller pour ne pas s’endormir ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s