Modalisation

Modalisation du discours  :
La modalisation représente l’attitude du locuteur par rapport au contenu de son énoncé. Elle se réalise à travers des marques de subjectivité qui rendent compte de ses opinions, sentiments ou préférences. Elle peut traduire un jugement positif ou négatif. Les éléments traduisant ou trahissant les intentions du locuteur peuvent être visibles (présents) ou invisibles (les « non-dits », l’implicite). Tous les types de modalités d’énonciation communique l’objectif du locuteur mais ne garantissent pas que l’interlocuteur le comprenne s’il ne partage pas les connotations de la modalisation.

Les procédés visibles de modalisation :
Les procédés lexicaux : champ lexical péjoratif ou mélioratif, verbe d’opinion (croire, penser, supposer, …), adverbe, …
Les procédés grammaticaux  : phrase exclamative, conditionnel (incertitude), auxiliaires modaux (pouvoir, devoir, falloir)
Les procédés stylistiques : métaphore,  antiphrase, litote, hyperbole, …
Les procédés typographiques : lorsqu’il s’agit d’un écrit (italique, soulignement….).

Sources:
Marqueurs d’énonciation : définitions et approches pratiques – Ida Lucia Machado
Cap-concours.fr – Modaliser un discours
Le français moderne – Modalisation et modalité

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s